Quelle puissance choisir pour un panneau solaire ?

Date de publication :

Une installation photovoltaïque permet d’alimenter tous les appareils électriques à l’intérieur d’un logement. En optant pour des panneaux solaires thermiques et non photovoltaïques, on peut même faire fonctionner son chauffage et son chauffe-eau au solaire.

Grâce à ces dispositifs respectueux de l’environnement, les utilisateurs peuvent passer à l’autoconsommation et payer moins cher leur électricité.

Mais pour être certain de produire suffisamment d’électricité – voire un surplus, si l’on signe un contrat de rachat -, il faut choisir des panneaux assez puissants.

Alors, quelle puissance choisir pour un panneau solaire ? À quoi correspond précisément cette puissance ? Quels sont les critères pour déterminer la juste puissance de ses panneaux ? Les réponses à suivre.

Tout savoir sur la puissance des panneaux solaires

La puissance d’une installation solaire s’exprime en watt-crête (ou Wc). Elle correspond à l’énergie produite par un ou plusieurs panneau(x). Pour un seul panneau, la puissance est généralement comprise entre 300 et 500 Wc.

Il convient de distinguer puissance théorique et puissance réelle. En effet, la plupart du temps, les fabricants communiquent sur la puissance idéale, supérieure à celle dont bénéficient les utilisateurs dans les faits.

La différence entre la puissance indiquée et la puissance réelle peut aller de 10 à 25%. Cette différence s’explique notamment par :

  • Les conditions météorologiques, qui varient sur le long terme ;
  • L’inclinaison des panneaux ;
  • Les phénomènes d’ombrage

Pour que la puissance réelle se rapproche au maximum de celle indiquée par votre fournisseur de panneaux solaires, ceux-ci doivent être inclinés à 30°. En outre, les modules doivent être orientés vers le sud, afin de capter au maximum et en direct l’énergie des rayons du soleil.

Le taux d’ensoleillement doit, de surcroît, être élevé pour profiter d’un bon rendement.

Dans une région peu ensoleillée et/ou s’il est impossible de respecter les critères d’installation (inclinaison et orientation), il importe donc de choisir des panneaux très puissants afin de conserver un rendement satisfaisant.

Comment déterminer la puissance nécessaire ?

Les critères de choix pour déterminer la bonne puissance pour des panneaux solaires sont donc :

  • La situation géographique du bâtiment alimenté à l’énergie solaire ;
  • Les conditions météorologiques locales ;
  • Les spécificités techniques de l’installation.

Pour déterminer la puissance nécessaire, il faut également tenir compte du niveau de consommation énergétique dans le bien. Plus la consommation d’électricité est élevée et plus les panneaux doivent être puissants pour répondre aux besoins des habitants.

Un manque de puissance pourra cependant être compensé par une augmentation du nombre de modules…ou par la mise en place d’un dispositif complémentaire pour le chauffage, notamment.

Pour connaître votre consommation électrique journalière, il y a plusieurs méthodes. La méthode la plus simple consiste à regarder vos factures d’électricité. Celles-ci mentionnent précisément votre consommation sur une période donnée.

En l’absence de factures, on peut procéder soi-même au calcul, mais l’opération est quelque peu fastidieuse. Il faut d’abord recenser l’ensemble des appareils fonctionnant à l’électricité, puis noter la puissance – en watts – de chacun.

Pour chaque équipement, il faut ensuite multiplier la puissance par le nombre d’heures d’utilisation. Enfin, on fait l’addition de tout et on peut ainsi déterminer la consommation électrique journalière du foyer.

Si vous faites appel à un artisan RGE pour votre installation solaire, rien ne sert de vous embêter à faire des calculs. Le professionnel en charge des travaux estimera vos besoins en kWh/jour et la puissance nécessaire pour vos panneaux solaires.

Il pourra même évaluer la rentabilité de l’installation et, éventuellement, les revenus que vous pourriez tirer en cas de revente du surplus.

Bon à savoir

Dans une maison de 70 m² occupée par trois individus et fonctionnant au tout électrique, EDF estime la consommation électrique journalière à 27 kWh en moyenne, chauffage compris. À l’année, cela représente près de 10 000 kWh.

Quelle puissance choisir pour un panneau solaire ?

Comme indiqué ci-dessus, la plupart des panneaux solaires ont une puissance minimale de 300 Wc. Dans des petites maisons et des appartements, celle-ci peut être suffisante pour faire fonctionner les appareils de base au quotidien, comme les ampoules, le réfrigérateur et certains appareils électroménagers (lave-linge, télévision…).

Si l’on souhaite faire fonctionner un chauffe-eau avec des panneaux solaires, ceux-ci doivent avoir une puissance comprise entre 400 Wc, a minima, et 1,6 kWc. À noter qu’un chauffe-eau ne pourra tourner à l’énergie solaire que si des panneaux thermiques ont été installés.

Les gros équipements comme les chauffe-eau et chauffages ne peuvent pas fonctionner avec une installation photovoltaïque.

À partir de 1,6 kWc et au-delà, l’énergie solaire peut être utilisée pour l’ensemble des usages énergétiques dans une maison de 100 m² et on peut revendre un surplus à EDF OA.

Autrement dit, pour réduire significativement ses factures énergétiques, s’affranchir au maximum des réseaux traditionnels et recevoir un revenu mensuel, il faut une installation solaire d’une puissance minimale de 1,6 kWc.

À noter

  • Seuls les panneaux solaires thermiques et les systèmes combinés sont capables de produire électricité ET chauffage. Les panneaux photovoltaïques permettent uniquement d’alimenter les appareils électroniques et électroménagers.
  • Au regard des variations de températures selon les saisons et des difficultés qui subsistent pour stocker l’énergie autoproduite, il demeure très difficile d’être 100% autonome dans sa consommation d’électricité, même si l’installation est très puissante.

Conclusion

La puissance à choisir dépend grandement des besoins, des habitudes et des projets de chacun. Pour passer à l’autoconsommation partielle quand on consomme moins de 11 000 kWh par an, une installation dont la puissance se situe entre 1,6 et 3 kWc suffit.

Avec une puissance de 3 kWc, on peut alimenter l’ensemble des appareils électriques dans une maison de 100 m². Pour atteindre une telle puissance, on posera dix panneaux de 300 Wc chacun ou huit panneaux d’environ 400 Wc.

Lorsque la consommation d’électricité moyenne à l’année se situe entre 11 000 kWh et 17 000 kWh, mieux vaut privilégier des installations solaires de 6 kWc de puissance.

Au-delà de 17 000 kWh consommés par an, une puissance de 9 kWc est nécessaire pour répondre à tous les besoins des habitants.

Laisser un commentaire