Quelles sont les différentes sources d’énergie renouvelable ?

Date de publication :

Dans un contexte où les énergies fossiles s’épuisent et coûtent de plus en plus cher, il devient nécessaire de recourir à d’autres sources d’énergie. Les énergies renouvelables (en abrégé, EnR) ont l’avantage d’être beaucoup plus durables que le pétrole, le charbon et le gaz.

Disponibles en quantité quasi illimitée, elles ont, de surcroît, un impact moindre sur l’environnement et les changements climatiques. Présentes naturellement et utilisables telles quelles, elles coûtent aussi moins cher.

Mais alors, lorsque l’on parle d’énergie renouvelable, de quoi s’agit-il exactement ? Dans cet article, nous vous présentons les différentes sources d’énergie renouvelable.

L’énergie solaire, l’une des ressources renouvelables les plus utilisées

Tous les éléments naturels – soleil, eau, air et terre – produisent de l’énergie utilisable « gratuitement » par les êtres humains. Parmi l’élément le plus exploité actuellement, le soleil. Particuliers, professionnels, États… Tous ont de plus en plus recours à cette source inépuisable d’énergie. Le soleil génère différentes variétés d’énergie :

  • Photovoltaïque (avec par exemple le kit solaire),
  • Thermique,
  • Thermodynamique.

Le photovoltaïque génère de l’électricité ; le thermique, de la chaleur. L’énergie est récupérée grâce à des dispositifs spécifiques, qui captent l’énergie solaire, la transforment en électricité ou en chaleur et la distribuent dans les bâtiments.

L’inconvénient de l’énergie solaire réside dans l’impossibilité actuelle de la stocker. Pour faire fonctionner des appareils électriques ou se chauffer au solaire, il est donc nécessaire que le soleil brille.

L’énergie du vent, à exploiter en mer et sur terre

L’énergie du vent permet, elle aussi, de produire de l’électricité. Disponible en quantité illimitée sur le long terme, il demeure cependant difficile de la maîtriser au jour le jour.

Cette énergie verte ne peut être créée que si le vent souffle, ce qui n’est pas le cas constamment. En outre, pour que les dispositifs éoliens soient pleinement efficaces, le vent doit souffler à 40, voire 50 km/h.

On récupère l’énergie du vent sur terre et en mer, grâce aux éoliennes qui, ensuite, génèrent de l’électricité. Sur terre, les dispositifs sont simplement plantés dans le sol.

En mer, ils peuvent être directement posés sur les fonds marins ou installés sur des bases flottantes. Les installations maritimes sont plus performantes que les éoliennes terrestres. Cela s’explique par la grande puissance des éoliennes offshore et par la force du vent, plus importante en mer.

L’eau, une source d’énergie omniprésente

Présente partout sur la planète, l’eau fournit de l’énergie hydraulique qui peut être transformée en électricité. Pour une production à grande échelle, on convertira la force de l’eau en énergie par le biais de grandes centrales hydroélectriques.

Néanmoins, les particuliers peuvent eux aussi produire leur électricité à partir de l’eau, en mettant en place des systèmes de turbines dans des réserves d’eau artificielles ou des cours d’eau naturels.

L’énergie produite dépend du volume d’eau disponible. Pour pallier les manques, on pourra mettre en place des barrages et des retenues. L’eau y est stockée, afin de produire de l’hydroélectricité suivant les besoins.

La terre, fournisseuse officielle de chaleur !

La croûte terrestre produit naturellement de la chaleur. La technologie utilisée pour exploiter cette chaleur se nomme la géothermie. Elle consiste à puiser la chaleur émise par la Terre en y injectant de l’eau sous pression, pour la transformer en chauffage et en énergie électrique.

Si se chauffer par la géothermie est envisageable partout dans le monde et à tout moment, le procédé est cependant complexe et coûteux.

Il faut mener des études préalables, exploiter la surface terrestre mécaniquement, transformer la chaleur, la transporter jusqu’aux consommateurs… L’énergie issue de la géothermie n’est donc pas la plus rentable pour le moment, mais le concept est prometteur.

Le biogaz, une solution pour produire de l’énergie tout en recyclant nos déchets

Le biogaz est généralement produit à partir de déchets organiques. Ceux-ci peuvent provenir des ménages, de l’agriculture ou de l’industrie. Grâce à différents procédés – méthanisation ou pyrogazéification -, les déchets génèrent :

  • De la chaleur, pour chauffer les intérieurs ;
  • De l’électricité, nécessaire au bon fonctionnement des équipements modernes ;
  • Du biocarburant, alternative écologique à l’essence et au diesel.

Du biogaz peut également être produit à partir de l’électricité verte, par un procédé appelé « power-to-gas ». De manière générale, toute matière végétale ou animale peut devenir une source de chaleur ou d’électricité. C’est ce que l’on appelle la biomasse.

Les avantages de recourir aux énergies renouvelables

Les avantages des énergies renouvelables sont très nombreux. L’utilisation de ces ressources entraîne moins de dégâts environnementaux que le recours au pétrole ou au gaz.

Pour obtenir des énergies fossiles, il faut aller les chercher dans les sols et sous-sols, les transformer et les transporter jusqu’aux consommateurs. Or, ce processus est long et, surtout, il est facteur de destruction environnementale.

Les énergies renouvelables créent également moins de gaz à effet de serre que les énergies fossiles. En faisant la part belle aux EnR, on agit donc sur la hausse mondiale des températures, qui a un impact sur notre bien-être et menace certaines espèces animales et végétales.

C’est d’ailleurs pour protéger la planète et tous les êtres vivants que la plupart des pays industrialisés sont désormais engagés dans la transition énergétique. Concernant la France, l’objectif est d’intégrer les énergies renouvelables dans le mix énergétique à hauteur de 40% d’ici 2030.

Les énergies traditionnelles entraînent de la pollution dans l’air qui, en plus de réchauffer la planète, favorisent le développement de maladies graves chez les individus et la mortalité.

Dans l’hexagone, on estime à 48 000 le nombre de décès prématurés causés par la pollution de l’air. Marginaliser le pétrole, le gaz et le nucléaire pour privilégier l’éolien, le solaire et l’hydraulique permettrait d’agir sur la santé des personnes.

Il existe également un avantage économique à recourir à des sources d’énergie renouvelable. Le secteur est déjà pourvoyeur d’emplois actuellement et son rôle en ce sens devrait s’intensifier. En 2022 en France, plus de 80 000 actifs travaillent dans les énergies renouvelables. D’ici 2028, on espère créer plus de 150 000 emplois supplémentaires dans le secteur. Les énergies vertes et durables étant disponibles partout sur la planète, leur utilisation réduit l’indépendance énergétique entre les pays et entre les particuliers et les fournisseurs. En France, le pétrole, le gaz, le charbon et l’uranium sont achetés à d’autres pays et importés. Grâce au recours généralisé aux énergies renouvelables, les importations devraient diminuer et on ne sera plus assujettis aux aléas naturels, géopolitiques et autres, qui limitent l’accès aux énergies fossiles et font varier les prix.

Laisser un commentaire