Comment consommer du café de façon responsable ?

Le café fait partie des boissons les plus consommées dans le monde.

Chaque jour, les humains boivent plus de deux milliards de tasses de café.

Les plus gros consommateurs se trouvent dans les pays du nord de l’Europe : Finlande, Norvège, Danemark.

Avec plus de cinq kilos de café consommé par an et par habitant, la France se classe 19ème dans le top 20 des pays qui boivent le plus de café. Mais la production de café, et plus particulièrement les capsules de café, sont sources de pollution.

Alors, comment consommer du café de façon responsable ?

Boire du café biologique équitable pour réduire son impact sur l’environnement

Chez les plus gros producteurs de café, des pesticides et autres substances chimiques sont souvent utilisés. Ces produits sont mauvais pour la biodiversité et, de manière générale, pour l’environnement. La première chose à faire pour réduire les méfaits de la consommation de café sur la planète, c’est de privilégier des cafés bio et équitables. On agit ainsi sur notre environnement, mais également sur notre santé et sur le bien-être des producteurs de café dans le monde.

Faire le choix du café équitable, c’est être plus responsable d’un point de vue social. En achetant un café équitable, le consommateur favorise une juste rémunération du producteur. Le commerce équitable assure, par ailleurs, un mode de travail et un traitement des travailleurs plus justes et humains. Si, en plus, on achète du café équitable bio, on cesse d’encourager l’utilisation de pesticides. Et on cesse d’ingérer ces substances toxiques, mauvaises pour nous et pour la planète.

Au-delà du caractère équitable de la production et du café bio, pour une consommation responsable, il faut abandonner la machine à café moderne.

Consommer responsable en évitant le café en machine

Les machines à café sont aujourd’hui très populaires partout dans le monde. Autrefois, on en trouvait uniquement chez les professionnels. Dorénavant, rien qu’en France, les cafetières à capsules et à dosettes sont majoritaires dans les foyers par rapport aux cafetières électriques ou italiennes. Or les capsules et dosettes engendrent une forte pollution.

La popularisation des machines à café

Autrefois, on buvait son café machine au bar, au restaurant, au bureau. Maintenant, on consomme de plus en plus de café à la maison. Ces dernières années, les dosettes et autres capsules sont devenues des produits de grande consommation, le nombre de machines ayant littéralement explosé chez les particuliers. Par exemple, en France en 2021, on estime que plus de la moitié de la population dispose d’une machine à café compatible avec dosettes ou capsules. Dans le monde chaque année, on consomme près de 20 milliards de capsules de café.

La machine à café et ses déchets

La pollution engendrée par les capsules et dosettes de café est considérable. Elles contiennent de l’aluminium, mais également du plastique. Chaque année, ce sont plusieurs dizaines de milliers de tonnes de déchets d’aluminium qui s’ajoutent donc à la pollution globale.

En France, ces matières demeurent difficilement recyclables. Les trois quarts des capsules utilisées dans l’Hexagone sont donc détruites. Seule une capsule sur cinq est recyclée. Il s’avère urgent de changer de mode de consommation pour être plus responsable.

Quelles solutions contre la pollution des capsules à café ?

En finir avec les capsules à usage unique grâce au recyclage

Certaines marques de capsules individuelles ont déjà trouvé des solutions pour limiter la pollution des dosettes de café. Par exemple, Nespresso a mis en place un système de collecte qui lui permet de récupérer les dosettes utilisées et de les recycler. Pour ce faire, il faut d’abord séparer l’aluminium du plastique. Le premier peut alors être recyclé, tandis que le second est revalorisé après avoir été fondu.

Créer des capsules réutilisables

De plus en plus de marque, dont la marque suisse Nespresso, proposent désormais des capsules en inox. On peut les recharger une fois qu’elles sont vides. Le volume de déchets engendré par la consommation de café en machine est ainsi considérablement réduit.

Fabriquer des dosettes écologiques

D’autres marques de café ont créé des capsules biodégradables ou compostables, à l’image de Lavazza. En 2019, l’entreprise italienne a lancé des eco-caps 100% compostables. On trouve aussi des capsules à café écologiques chez Pfaff. Le torréfacteur français a conçu des dosettes biodégradables en sucre de canne.

Grâce à des composants végétaux, les capsules écologiques ne polluent  plus l’environnement. Petit bonus pour les consommateurs : elles limitent l’accumulation d’aluminium dans l’organisme.

Quelles alternatives au café ?

Pour être encore plus éco-responsable, il est possible de boire autre chose que du café. Par exemple, la chicorée est une alternative écologique au café. Ses avantages sont nombreux. Elle ne contient pas de caféine, mais possède le même pouvoir tonifiant que le café. Elle contient, en plus, des fibres et minéraux bons pour la santé. 50 000 tonnes sont cultivées en France, ce qui permet de réduire son empreinte carbone. Notez que vous pouvez trouver de la chicorée dans tous les supermarchés.

Les cafés d’orge, d’épeautre ou de sarrasin sont d’autres alternatives au café. Ils peuvent être produits en France ou en Europe, près de chez vous. Il sont tous des effets énergisants.

Le maté est une autre boisson alternative. D’origine sud-américaine, le maté permet de bénéficier d’un effet dynamisant. Cette plante est cultivée loin, certes, mais avec très peu de pesticides. Le maté contient lui aussi des vitamines et minéraux bons pour l’organisme.

Laisser un commentaire