Comment réduire sa consommation d’eau à la maison ?

Dernière mise à jour :

Si la Terre est constituée à 75 % d’eau, seuls 0,7 % d’entre eux sont exploitables pour nos activités quotidiennes.

En parallèle, les effets du réchauffement climatique menacent de plus en plus cette ressource, pourtant essentielle à notre survie.

Veiller à sa consommation personnelle d’eau potable est devenu un enjeu majeur, non seulement pour préserver cet élément précieux, mais aussi pour faire des économies non négligeables.

Dans cet article, nous vous proposons 7 astuces pour réduire significativement votre consommation d’eau à la maison et économiser sur le prix de votre facture d’eau.

Traquer les fuites d’eau

Pour limiter considérablement votre consommation d’eau, il est recommandé de veiller aux fuites d’eau présentes à votre domicile.

Pour ce faire, relevez votre compteur d’eau avant de vous coucher, puis à votre lever.

Si vous n’avez pas utilisé les toilettes ou fait tourner un lave-vaisselle pendant la nuit, le nombre indiqué doit être exactement le même.

Le cas contraire, il vous faudra dénicher le robinet qui goutte de façon intempestive.

Il est important de savoir qu’une fuite d’eau peut représenter en moyenne une perte de 5 litres par heure, soit 120 litres d’eau par jour.

Si c’est votre chasse d’eau qui est défectueuse, vous pouvez alors constater une perte de plus de 600 litres par jour, soit la consommation journalière d’un foyer de 4 personnes.

(Source : UFC Que Choisir)

Fermer les robinets entre deux actions

Pour limiter le gaspillage, il est indispensable de fermer les robinets entre deux actions. Par exemple, lorsque vous vous brossez les dents, optez pour un gobelet pour vous rincer la bouche.

De même, si vous lavez votre vaisselle à la main, utilisez un bac avec du produit et un autre avec de l’eau claire. Cela vous évitera de laisser couler l’eau pour chaque ustensile.

Couper les robinets lors de votre brossage de dents, de votre douche ou de votre rasage vous permet d’économiser entre 15 et 40 litres d’eau.

En lavant votre vaisselle dans des bacs, ce sont en moyenne 28 litres qui sont préservés.

(Source : UFC Que Choisir)

Préférer les douches aux bains

L’une des installations qui consomment le plus d’eau à votre domicile n’est autre que votre baignoire.

Effectivement, en prenant un bain, vous utilisez en moyenne entre 150 et 200 litres d’eau. En comparaison, une douche de 4 minutes ne consomme que 60 litres. En coupant l’eau pendant que vous vous lavez, vous économisez environ 20 litres supplémentaires.

Afin de maximiser vos résultats, pensez à installer une pomme de douche économe. Si votre confort d’utilisation reste inchangé, elle vous permettra de réaliser jusqu’à 75 % d’économie d’eau.

De même, vous pouvez vous équiper d’un minuteur, afin de limiter votre temps passé sous la douche. Il est estimé qu’une minute représente une consommation moyenne de 15 litres.

En privilégiant les douches courtes, ce sont de multiples litres d’eau que vous préservez.

(Source : Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie)

Poser des mousseurs sur les robinets

Dans la même logique qu’un pommeau de douche économe, vous avez la possibilité d’installer des mousseurs, également appelés aérateurs, sur vos robinets.

Ces dispositifs injectent de petites bulles d’air dans l’eau qui coule. Cela permet de réduire, en moyenne, de 30 à 50 % le débit du robinet. En revanche, la pression ne change pas. Votre confort d’utilisation n’est donc pas impacté.

Afin de mieux vous rendre compte des économies que vous réalisez, munissez-vous d’un débitmètre.

Grâce à ce sac gradué, vous pouvez mesurer le débit de votre robinet pour une durée donnée. Comparez les résultats obtenus avant et après l’installation du mousseur. Ils parleront d’eux-mêmes.

(Source : Agence Parisienne du Climat)

Repenser l’utilisation des toilettes

La chasse d’eau est également un poste de consommation d’eau important. Elle représente plus d’un tiers de la consommation totale d’un individu.

Pour réduire drastiquement ces dépenses de ressources, plusieurs solutions s’offrent à vous.

Tout d’abord, il faut savoir que le réservoir des toilettes est généralement trop important pour répondre à vos vrais besoins.

Ainsi, vous utilisez plus d’eau qu’il ne le faut, sans pour autant le faire consciemment. Pour limiter cette surconsommation, vous pouvez installer une chasse d’eau à double débit. Cela vous permet de réguler le débit d’eau en fonction de votre utilisation des toilettes.

Ensuite, vous pouvez décider de moins fréquemment tirer la chasse d’eau. Si cette pratique n’est pas la plus adaptée à la vie en communauté, elle reste malgré tout très efficace.

Enfin, il est possible de remplacer vos toilettes traditionnelles par des toilettes sèches. Votre consommation d’eau est alors nulle, puisque cette pratique consiste à récupérer les excréments pour en faire du compost ou de la biométhanisation.

(Source : UFC Que Choisir)

Bien utiliser ses appareils électroménagers

Les appareils électroménagers représentent une grande part de la consommation d’eau des Français. Toutefois, leur utilisation peut être optimisée pour limiter le gaspillage de ressources.

Par exemple, il est fortement recommandé de faire tourner un lave-vaisselle ou un lave-linge uniquement lorsqu’ils sont remplis.

Cela vous évite ainsi d’y avoir recours trop souvent, ce qui diminue les dépenses en eau et en énergie.

Pour renforcer votre démarche, choisissez également des appareils proposant un mode « éco ». Ce dernier nécessite plus de temps pour laver la vaisselle ou les vêtements. En revanche, il utilise moins d’eau et d’électricité.

(Source : Agir pour la Transition Écologique – ADEME)

Utiliser l’eau de pluie pour arroser son jardin

L’arrosage de votre jardin, mais aussi de vos plantes en intérieur, demande généralement une grande quantité d’eau.

Afin de ne pas puiser dans les ressources d’eau douce, il est recommandé de récupérer l’eau de pluie. Pour ce faire, vous pouvez installer une cuve hors-sol sur votre terrain.

Cet apport naturel est non négligeable pour faire des économies de consommation. C’est particulièrement vrai pendant les périodes de sécheresse, qui s’accompagnent généralement d’une restriction d’eau annoncée par les autorités.

Pour compléter votre récupération d’eau de pluie, pensez également à économiser votre eau de douche. Plutôt que d’évacuer l’eau froide, en attendant que cette dernière ne chauffe, versez-la dans une bassine. Elle pourra vous servir pour vos plantes, mais aussi pour votre vaisselle.

(Source : Service Public)

Laisser un commentaire